[BLOG] Canine reproduction: why you should keep an eye on the weather forecast

🇬🇧 Read in English | 🇫🇷 Lire en Français

This post has been first posted on Jan 2014 and re-edited on March 2nd, 2020.

Have you been on Twitter lately? Great way to find valuable information nowadays, and know about the current trends! The most popular topic of the moment: « Winter tips to keep your pet safe ». It totally makes sense, we’re currently dealing here with polar temperatures way below 0!  And coming originally from a tropical country, I must admit I learned a lot while reading these posts: dogs’ paws irritation related to ice melters, antifreeze toxicity, the fact that cats can hide in the engines… One word however caught my attention: frostbite. Why? Well, I guess it has something to do with the fact that I’m a repro vet…

Earlier this year, during one of our talk on canine reproduction, I had indeed a related question. We were discussing about the effect warm temperatures can have on the canine reproductive function. Indeed, gametes and embryos do not really like « warmer temperature than usual »: this is a phenomenon called « heat stress », and it is well described in several mammalian species. In females, an increase in body temperature will impact the ovarian function and can be embryotoxic. In males, spermatogenesis cannot occur at body temperature (that’s why the testes are at a cooler temperature, in the scrotum, outside the abdominal cavity): to make it short, if temperature increases at the testicular level, spermatogenesis (= the production of sperm cells) simply stops…

As we were closing this discussion, somebody in the room asked me: « Ok doc, we got it for summer. But what about winter? I mean, canadian winter? »

Frostbites: the answer lies in this single word I mentioned earlier. Females are at lower risk here, because of their genital organs being internal. Well, don’t get me wrong: they can be as badly affected as males by cold weather (you can check one of these posts I mentioned, ). But providing they can maintain their body temperature, their ovaries/uterus will usually be safe.

Males however are more at risk. Frostbites usually occur on areas with thinner skin. And the scrotum is one of them. And what will happen in case of a scrotal frostbite?

–    1st: this will lead to a secondary scrotal inflammation with swelling, inflammation and pain. Inflammation = increased temperature = impaired spermatogenesis. Moreover, scrotal inflammationS are NOT easy to control with medical solutions. If it turns badly, there will be only one solution: surgical castration.

–    2nd: The testicular content is isolated from the blood flow and the immune system. Each time there is a scrotal inflammation, there is a risk that the barrier between the blood and the testis breaks, allowing immune cells to enter the testes. This can lead to an auto-immune orchitis (=formation of antibodies directed against the sperm cells). If this happens, there is today no way back. The animal will remain sterile for life.

So in winter time, don’t hesitate to check the scrotum of your breeding males for signs of swelling/pain/inflammation/etc. If you see something unusual, act as quickly as possible (look online for tips on how to deal with frostbite… and of course speak with your veterinarian).

Keep in mind that if it turns into a serious inflammation, this can mean the end of the male’s breeding career.

The best advice in my opinion? Prevention. Keep an eye on the weather forecast. And if it’s too cold out there keep your pets inside. You know my favourite say : “An ounce of prevention is worth a pound of cure.”


Ce post a été publié pour la première en Janvier 2014 et a été réédité le 2 mars 2020

Avez-vous été sur Twitter récemment? Je vous le recommande, très bonne façon de se tenir au courant! Le sujet du moment: « Astuces pour que votre animal supporte mieux l’hiver ». Cela est totalement justifié aux vues des températures polaires de ces derniers jours! Et étant originaire d’une île tropicale, je dois dire que lire ces posts m’a beaucoup appris: sur l’effet irritant du sel sur les pattes de nos animaux ; la toxicité des produits antigel, les chats qui se cachent dans les moteurs pour rester au chaud… Un mot a cependant retenu mon attention: les gelures. Pourquoi? C’est, je pense, certainement lié à ma spécialisation en reproduction…

 Un peu plus tôt cette année, durant une de nos présentations, j’ai en effet eu une question à ce sujet. La discussion tournait alors autour des effets de températures caniculaires sur la fonction de reproduction. En effet, gamètes et embryons n’aiment pas trop des « températures plus élevées que la normale »: on parle même de « stress thermique » sur la fonction de reproduction, et ce phénomène est bien décrit chez les mammifères. Chez les femelles, une augmentation de la température corporelle aura des effets négatifs sur le fonctionnement ovarien et pourra être embryotoxique. Chez les mâles, la spermatogenèse ne peut avoir lieu à température corporelle (c’est la raison pour laquelle les testicules sont situés en dehors de la cavité abdominale, dans le scrotum, où la température est inférieure): si la température augmente alors, cela marque un coup d’arrêt à la production de sperme.

Et alors que nous terminions cette discussion, quelqu’un dans la salle m’a alors posé cette question: « Ok docteur, on a compris ce qui peut se passer en été. Mais qu’en est-il en hiver? Durant un vrai hiver, comme nos hivers canadiens. »

Gelures: la réponse tient dans ce petit mot mentionné un peu plus tôt. Les femelles sont moins à risque ici, car leurs organes génitaux sont en position interne. Comprenons nous bien ici: elles peuvent être aussi sévèrement affectées que leurs homologues mâles par des conditions hivernales. Mais tant qu’elles sont capables de maintenir leur température interne, leurs ovaires et utérus ne craignent rien. 

 Le risque est cependant plus important pour les les mâles. En effet, les gelures surviennent généralement dans les zones où la peau est plus fine. Et le scrotum est l’une d’entre elles. Et que ce passe-t-il si le scrotum gèle?

–    1/ cela conduira à une inflammation secondaire avec gonflement, chaleur et douleur. Inflammation = augmentation de la température = arrêt de la spermatogenèse (=formation de spermatozoides). De plus, les inflammations scrotales ne sont PAS faciles à contrôler… Si cela tourne mal, la castration chirurgicale est la seule solution qu’il nous restera ici.

–    2/ Le contenu testiculaire est isolé du flux sanguin et du système immunitaire. Chaque fois qu’il y a une inflammation scrotale, il y a un risque de rupture de cette barrière. Si cela arrive, les cellules de l’immunité peuvent pénétrer dans les testicules, conduisant à une orchite auto-immune (= formation d’anticorps contre le sperme). A ce jour il n’y a aucune solution face à cette condition. Si elle survient, l’animal deviendra alors définitivement stérile.

 Du coup, durant l’hiver, n’hésitez pas à contrôler le scrotum de vos chiens reproducteurs. Si vous avez l’impression qu’il y a des signes de gonflement/inflammation/douleur, prenez les devants (regardez en ligne les astuces sur comment gérer les gelures, et surtout parlez-end à votre vétérinaire immédiatement).

Rappelez-vous que si l’inflammation s’installe et tourne mal, cela peut conduire à la fin de la carrière reproductrice.

La meilleure chose à faire ici ? Se focaliser sur la prévention. Restez à l’écoute de la météo. Et s’ils annoncent des conditions polaires, ne prenez pas de risque, gardez vos animaux à l’intérieur. Comme toujours, il vaut mieux prévenir que guérir !

One thought on “[BLOG] Canine reproduction: why you should keep an eye on the weather forecast

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s